Petites recettes entre ami.es

Quand-même, y en a qui ont de la chance…
Ils réservent comme ça, au hasard, histoire de se mettre un peu au vert, un hébergement sympa chez l’habitant, et, devinez quoi ? Ils tombent chez Nathalie, à Fleur des Champs.

C’est tout un programme : ils commencent par tomber sous le charme de leur hôtesse.
Ensuite ils découvrent les lieux :

Et comme si tout ça ne suffisait pas à les rendre heureux, Nath leur concocte aussi de bons petits plats.
Et vous savez quoi ? Quand son potager ne fournit pas, elle s’approvisionne au Marché des Filles qu’en bonne voisine, elle fréquente assidûment.
Du coup, c’est nous qui avons de la chance. Surtout qu’elle partage ses recettes. En voici une, simple et excellente, pour le froid qui vient :

Soupe bio aux céréales et légumes secs 

    1. Faire tremper la veille les légumineuses (lentilles, pois cassés, haricots blancs ou rouges, etc., du Marché des Filles)

  1. Faire revenir un oignon du Marché des Filles dans de la matière grasse
  2. Couper en petits morceaux différents légumes de saison du Marché des Filles
  3. Rajouter les légumineuses rincées et égouttées et les céréales bio (quinoa, sarrasin, millet, etc.)
  4. Mettre de l’eau, laisser mijoter 1 à 2 heures
  5. Au moment de servir, saler selon convenance, rajouter du fromage rapé, de la crème fraîche, ou autres, bio.

PS : Les amateurs de petits lardons (euh… bio) peuvent se lâcher…

 

Nathalie et les Filles du Marché vous souhaitent bon appétit !

 

Vendre ou soigner ?

 

vendre ou soigner ?

En complément du message subliminal (!) du 4 novembre au Marché des Filles, voici pour les plus curieux, un documentaire radiophonique label France Culture sur certaines dérives de notre médecine, qui justifieraient que nous y regardions à deux fois avant de nous confier corps et âme à ses adeptes et que nous nous réapproprions la capacité à veiller à notre santé par nous-mêmes.

55 petites minutes d’attention pour un sujet qui nous touche de si près, est-ce trop s’octroyer ?

Bonne émission !

Les filles et leurs messages subliminaux (!)

Chers amis du bon pain et autres ingrédients de notre santé,

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous abonner à notre blog, ce qui nous réjouit beaucoup. Cela signifie en effet qu’un nombre non négligeable de personnes se retrouvent non seulement dans notre approche de la panification mais plus généralement dans notre vision du vivre et du faire ensemble.

Nouveau lecteur, tombé ici par hasard (vous avez dit hasard ?), vous êtes exactement au bon endroit. Retroussez vos manches et construisons ensemble le monde dans lequel nous voulons vivre. Pas forcément à la truelle. Il y a des activités plus tranquilles qui favorisent la mutation de notre environnement. Par exemple, troquer votre déambulation hebdomadaire au rayon « produits frais » du supermarché par une balade au Marché des Filles.

Qu’en dites-vous ?

Cet acte apparemment anodin a de multiples conséquences sur nos vies :

  • Passons sur l’impact d’une alimentation bio sur notre santé, vous en êtes conscients.
  • Vous soutenez par chacun de vos achats un agriculteur de votre pays, autrement dit votre voisin, l’aidez à se sortir de l’étau dans lequel la grande distribution voudrait le maintenir. Vous agissez ainsi en faveur d’une autre économie, propre, humaine, solidaire, et bien réelle.
  • Vous boycottez en même temps les produits étiquetés bio de la grande distribution, qui, outre qu’ils sont issus d’exploitations industrielles à l’éthique opaque, y sont vendus avec une marge injuste et injustifiée, renforçant l’idée répandue que le bio est réservé aux nantis, ce qui est faux. Ne fréquentant pas ce rayon des grandes enseignes, vous arrêtez de cautionner cette imposture, d’enrichir ceux qui n’en ont pas besoin, et obligez les acteurs de l’économie conventionnelle à revoir leur copie.
  • Vous profitez du soleil dans l’agréable environnement de la ferme, s’il pleut vous vous calfeutrez dans le fournil/boutique encore tout chaud de la cuisson de la dernière fournée, vous rencontrez vos voisins, vous partagez de jolis moments, vous rentrez content chez vous. Ça aussi, c’est de la nourriture, de la bonne, celle du coeur.
    En plus vous achetez ce que la saison et le terroir vous offrent à ce moment-là, et avec ça vous allez pouvoir/devoir exercer votre créativité culinaire. Que d’ avantages !
  • Pour parachever le tout, vous profitez au passage des messages subliminaux (!) que les filles vous font subrepticement passer : des petits flashs d’éveil de conscience sous de multiples formes : vidéos, lectures, petites conférences, mini-ateliers, tout ça pendant votre marché, entre salades et fromage, à la bonne franquette.

Samedi dernier, par exemple, Eva Doublet, fidèle adepte du Marché et spécialiste des soins aux huiles essentielles, a installé son pupitre dans le fournil et, devant un auditoire fort attentif, nous a éclairés sur l’aromathérapie et son usage au quotidien.

Avec en point d’orgue, une démonstration d’aromatouch des mains :

Très instructif et convivial intermède, dont tout le monde est ressorti ravi et un peu plus riche de connaissances. Voilà précisément l’intention de nos messages subliminaux (!)

Voyez à quoi mène le bon pain ! La vie nous réserve de ces surprises…

Au plaisir de construire le nouveau monde avec vous, chers amis !

PS : Pour ceux d’entre vous qui souhaitent s’accorder le temps d’approfondir le sujet de la pratique de la médecine dans nos pays et de l’intérêt de reprendre la maîtrise de notre corps et de notre santé, un petit bonus d’une heure en cliquant ICI.